Paroisse Saint-Pothin
http://saintpothin.fr/Homelie-pour-le-4o-dimanche-du
      Homélie pour le 4° dimanche du temps pascal (Année A)

Homélie pour le 4° dimanche du temps pascal (Année A)

Homélie pour le dimanche des vocations sur la vocation du prêtre, à travers ses 5 sens.


Homélie pour le 4° dimanche de Pâques

  • Le 4° dimanche du temps pascal est le dimanche des vocations.
  • La première des vocations est celle d’être baptisé ; encore faut-il vivre cela comme une vocation, c’est-à-dire en étant un disciple du Christ, à son écoute.
  • Le mariage pour beaucoup n’est pas vécu comme une vocation mais de manière naturelle ; pour un chrétien cela doit être une vocation ce qui implique d’être fidèle à signifier l’amour du Christ pour l’Eglise et de l’Eglise pour le Christ.
  • Aujourd’hui en ce 4° dimanche quand nous parlons de « vocation » il s’agit de la vocation du prêtre, du bon berger ; nous sommes appelés en cette eucharistie à reprendre cette prière faite à Ars ce jeudi lors du très beau rassemblement de tous les évêques de notre Province : « Seigneur, donne-nous la joie d’avoir des prêtres ». Parce que le Seigneur nous a demandé de prier pour cela : « Priez le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers à sa moisson ».
  • Ce dimanche est donc l’occasion de réfléchir sur ce qu’est le prêtre.
  • Il y aurait mille manières de parler du prêtre ; ce que je dirai sera donc très limité.
  • Le prêtre est d’abord un homme épris de Dieu, et il se doit de cultiver cela ; un homme qui veut dire Dieu à travers sa vie, qui a donné sa vie pour cela. Il a saisi que Dieu est l’absolu, celui face à qui et à quoi tout est contingent, relatif et donc face à qui et à quoi tout est ordonné ; et sa vie est là pour dire Dieu, plus encore pour donner Dieu. Car si la mission des baptisés de dire Dieu par leur vie, en l’ayant reçu, la mission du prêtre est de le donner pour que vous puissiez le dire : tous ceux qui avaient accueilli la parole de Pierre nous dit la 1° lecture (à qui Pierre avait donné la parole de Dieu) se firent baptiser.
  • Comment le prêtre donne-t-il Dieu ? En étant d’abord un passeur.
  • Non pas un intermédiaire entre Dieu et le fidèle ; mais un passeur pour nous mettre en disposition de recevoir. Le prêtre donne de recevoir.
  • Tout simplement parce que nul d’entre nous, nous le savons bien, ne peut mettre la main sur Dieu, saisir Dieu, le prendre, enfermer Dieu dans ce qu’il saurait de lui. Dieu se reçoit et le prêtre est là pour nous passer Dieu.
  • Le prêtre est ordonné pour donner les sacrements ; tout simplement parce que les sacrements je ne peux me les donner (je ne peux me baptiser, me confesser …) ; alors je les reçois par un autre ; et celui par qui je les reçois, c’est le prêtre ; de même l’assemblée ne se convoque pas par elle-même ; sinon elle deviendrait une secte … Elle est convoquée (ce qui est le mot ‘Eglise’ = la convoquée) par le prêtre lui-même envoyé par l’évêque …
  • Prenons aussi l’exemple de l’homélie : imaginons qu’il y ait dans une assemblée des grands savants et un pauvre prêtre, fatigué … C’est pourtant lui qui va faire l’homélie, car la Parole vient de plus loin, plus haut que lui …
  • Cela est la garantie que la foi ne dégénère pas en gnose, qu’elle ne se possède pas, qu’elle ne se choisit pas en fonction de ce que j’ai envie d’entendre, mais qu’elle se reçoit sans cesse ; au fond le prêtre redit l’origine transcendante de la vérité ; ce qui écarte le danger du relativisme de la vérité ; il fait entrer dans la catholicité de la foi de l’Eglise qui nous dépasse …
  • Le prêtre est un passeur de ce qui le dépasse infiniment, de Dieu ; il ne sert à rien sinon à cela ; il est, nous dit Jésus dans l’Evangile de ce jour, la porte ; la porte en soi ne sert à rien (sauf si elle est fermée) ; la porte ouverte ne sert à rien ; on peut même passer par dessus le mur dit Jésus ; elle dit seulement où est l’ouverture ; elle sert à mettre en relation ce qui est dehors, plus grand, Dieu et ce qui est dedans, enfermé, apeuré, replié peut-être ; le prêtre est la porte, il conduit dehors, à Dieu et vers les enfants de Dieu chaque brebis.
  • Cela passe donc par la vie du prêtre, et je dirais par ses 5 sens. Aussi, seconde étape après avoir montré que le prêtre était un passeur je voudrais montrer comment le prêtre tout entier, par ses 5 sens, est au service de ce passage …
  • 1° sens : le prêtre voit : le prêtre veut voir Dieu ; « Heureux les cœurs purs car ils verront Dieu » ; le prêtre est convoqué à cette pureté de cœur ; comme Zachée qui veut voir Jésus, et Thérèse d’Avila qui veut voir Dieu ; il veut voir à partir de ce que Dieu voit, de ce que Dieu a déjà fait, est en train de faire et veut faire dans les cœurs ; il regarde en vue de Dieu et il dénonce alors toutes les idolâtries qui détournent de Dieu.
  • Le prêtre est appelé à voir Dieu, son action, dans notre vie quotidienne.
  • Il dénonce aussi toutes les indifférences comme celles du prêtre et du lévite qui se détournèrent du samaritain qui gisait à terre. Au nom de Dieu qui voit, qui voit la misère de son peuple. Le prêtre est à la porte pour dire « regardez ce pour quoi nous sommes faits, où nous allons » ; c’est pourquoi son premier geste est d’aller à la porte de l’église accueillir un nouveau baptisé et il lui pose cette question : Que veux-tu ? La foi ; que donne la foi ? L’éternité. Le prêtre est chargé de faire voir le chemin, le chemin vers l’éternité.
  • 2° sens : le prêtre entend ; il est appelé à écouter Dieu qui parle très bas, qui parle à hauteur du cœur, à prier ; Shema Israël ! Ecoute Israël tel est le grand commandement ; alors et c’est au cœur de son enseignement : il parle pour inviter à écouter Dieu (là encore c’est un passeur), comme le dit Jésus à Marthe qui en écoutant a choisi la meilleure part ; il place chaque fidèle en situation de réceptacle, de débiteur face au don de Dieu ; c’est pourquoi dans les rites du baptêmes il fait une croix sur les oreilles du futurs baptisé et il est celui qui proclame l’Evangile.
  • Le prêtre se définit aussi par ce sens de l’écoute car il entend de nombreuses confidences qui lui sont faites comme pour être portées, données à Dieu, à travers lui …
  • 3° sens, le prêtre développe le sens du « toucher » dans notre vie chrétienne ; car le Christ en se faisant chair touche la terre et les sacrements sont là pour toucher les cœurs ; le prêtre est là, concret, pour dire la miséricorde et la proximité de Dieu ; il confesse et relève ; c’est pourquoi aussi il est vulnérable, frère avec ses frères et au début de la messe il dit avec tous : je confesse à Dieu tout-puissant, je reconnais devant mes frères … Le prêtre dit que Dieu nous touche, notamment par les sacrements mais pas seulement.
    • 4°, le prêtre fait goûter Dieu : Goûtez et voyez comme est bon le Seigneur ! Il a du goût pour la Parole de Dieu et pour le pain de vie, sa nourriture et nous prions pour cela ; Il a aussi le goût des hommes, il les connaît, il les appelle par leur nom comme Jésus qui au matin de Pâques s’écrit « Marie » et celle-ci rejointe dans son identité la plus profonde se retourne à cette voix. La mission du prêtre est de donner du goût ; cette exigence le dépasse infiniment ; le Saint chrême déposé dans ses mains fait que la bonne odeur qu’il est appelé à répandre est d’abord une grâce qu’il a reçu ; il trouve sa joie dans son amour pour Dieu et pour les hommes qu’il sert et cela donne goût à ses actes, à sa vie, à sa parole, jour après jour. C’est là la joie du prêtre ; et vous priez pour que cela grandisse afin que cela vous soit transmis.
  • Enfin le prêtre exerce son odorat ; le parfum, pensons à l’offrande des mages, exprime l’adoration, la prière ; une prière de discernement pour correspondre aux vues de Dieu, aux projets de Dieu sur sa communauté ; il cherche à sentir, à exercer son jugement, son discernement pour aller de l’avant ; c’est un « sentir » ecclésial, avec toute l’Eglise. Derrière ce 5° sens il y a toute l’écoute de sa communauté, de chacun dans ce qu’il est, pour rassembler les nouveaux venus et les anciens dans la foi, les petits et les sages, les savants et les cœurs blessés par la vie …
  • Frères et sœurs, le prêtre exerce ses 5 sens ; c’est en tout son être qu’il est prêtre et invité à l’être davantage ; prier pour les vocations ce soir (ce matin) c’est demander au Seigneur que l’être tout entier de nombreux jeunes soit saisi, ordonné au service de ses frères …
  • Pour conclure, une petite histoire qui nous fera saisir que tout cela se fait par la miséricorde de Dieu.
  • Un prêtre en vacances raconte : « Dans ma promenade, cet après-midi là, je passais près d’une petite chapelle, perdu dans un hameau de montagne ; je pensais un moment entrer dans cette chapelle, mais par paresse ou par manque d’appétit spirituel, je passais mon chemin ; je n’avais pas fait 200 m que je sentis en moi monter un regret, une culpabilité ; mon indifférence au Seigneur m’apparaissait criante ; je revins sur mes pas et entrais dans la chapelle ; la petite lampe rouge du sanctuaire me rappelait la présence de Jésus ; je n’étais pas très fier et heureux en même temps d’être là ; sur la porte du tabernacle, je remarquais l’effigie du Bon pasteur portant la brebis égarée sur ses épaules ; une grande paix me fut alors donnée ; j’étais seul à seul dans cette chapelle, et le Seigneur m’avait ramenée sur ses épaules, comme la brebis égarée ; la bonté du Seigneur éclatait dans mon cœur ; j’étais l’objet de la sollicitude du Seigneur qui m’appelait par mon nom… »
  • Le prêtre c’est d’abord celui qui fait pour lui-même l’expérience de sa pauvreté, de sa misère afin d’être au service de tous, un passeur de la grâce, un enfant qui reçoit tout pour tout donner, pour donner Dieu, un témoin de la miséricorde. Amen.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Eglise de France

KTO

Diocèse de Lyon

RCF


Homélie 1° novembre (Père Pascal)

Agenda
novembre 2017 :

Rien pour ce mois

octobre 2017 | décembre 2017

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour

Bonnenouvelle.fr