Paroisse Saint-Pothin
http://saintpothin.fr/Homelie-pour-le-1o-dimanche-de-l-Avent-2018
      Homélie pour le 1° dimanche de l’Avent 2018

Homélie pour le 1° dimanche de l’Avent 2018

Devant le fracas de la mer, les bruits de ce monde, faire l’expérience du silence ...


  • Si on prend ces lignes au pied de la lettre, il y a de quoi frémir ! Nous avons déjà rencontré ce type de textes qui sont de style apocalyptique
  • Aujourd’hui le mot « Apocalypse » a mauvaise presse … Il est synonyme d’horreur …
  • Alors que ce sont d’abord des textes d’espérance et de résurrection …
  • Le genre apocalyptique a au moins 4 dimensions, 4 caractéristiques particulières
  • Premièrement ce sont des livres pour des temps de détresse : généralement de guerre et d’occupation étrangère doublée d’une persécution
  • Cela peut aussi rejoindre une détresse intérieure …
  • Deuxièmement, ce sont des textes qui dévoilent, c’est-à-dire lèvent le voile, révèlent la face cachée de l’histoire ; ils invitent à entrer dans un autre regard, celui de Dieu
  • En ce sens ce sont des livres de consolation (avec celui qui est seul …)
  • Troisièmement ils affirment la victoire de Dieu
  • Leur message est : Dieu est déjà vainqueur
  • C’est un message de victoire …
  • Quatrièmement ils invitent les croyants à persévérer, à tenir bon, à être dans l’attente et la prière …
  • Tenez-vous sur vos gardes …
  • Restez éveillés et priez …
  • Alors que les nations seront affolées, que les hommes mourront de peur, ils invitent à la confiance
  • Les textes apocalyptiques invitent à l’espérance …
  • Ces textes mettent nos vies en perspective d’éternité …
  • Restez éveillés et priez …
  • En fait je crois plus fondamentalement que ces textes et cette entrée dans le temps de l’Avent nous invitent au silence, un silence de contemplation, un silence qui nous ouvre à ce que Dieu veut faire, un silence qui nous prépare à nous prosterner devant l’enfant silencieux de la crèche.
  • Il y a les grands fracas du monde, le bruit incessant de nos villes et de nos coeurs/ et dans un contraste saisissant il y a un enfant, jeté dans la paille, qui s’offre en silence, qui vient établir la paix, une nouvelle paix, celle dont nos cœurs ont besoin …
  • Alors je voudrais vous dire quelques mots sur le silence comme climat essentiel pour le temps de l’Avent …
  • Il est nécessaire de sortir du tumulte intérieur pour trouver Dieu.
  • Aucun prophète n’a jamais rencontré Dieu sans se retirer dans le silence et la solitude.
  • Moïse, Elie, Jean-Baptiste ont rencontré dans le grand silence du désert.
  • Le Bienheureux Père Marie-Eugène écrit : Pour le spirituel qui a goûté Dieu, silence et Dieu semblent s’identifier. Car Dieu parle dans le silence et seul le silence paraît pouvoir exprimer Dieu
  • Aussi pour retrouver Dieu où l’homme pourrait-il aller sinon dans les profondeurs les plus silencieuses de lui-même, en ces régions si cachées que rien ne peut les troubler ?
  • A toutes les époques cette expérience d’une vie intérieure et d’un amour intimement vécu avec Dieu est restée incontournable pour trouver le vrai bonheur
  • Le silence n’est pas une absence ; au contraire, il est la manifestation d’une présence, la plus intense de toutes les présences
  • Mère Térésa disait : Dieu est l’ami du silence. Regarde les étoiles, la lune et le soleil, comment ils se meuvent silencieusement.
  • Thomas Merton : Il est abusif de se résigner à vivre dans une communauté perpétuellement accablé d’activité et noyée dans le bruit des machines, de la publicité, de la radio, de la télévision …
  • Que faire ? Ceux qui aiment Dieu doivent essayer de préserver ou de créer l’atmosphère dans laquelle ils pourront Le trouver. Les chrétiens doivent avoir des foyers calmes …
  • La vie de silence doit savoir précéder la vie active.
  • Le silence de la vie quotidienne est une condition indispensable pour vivre avec les autres. Sans la capacité de silence, l’homme n’est pas capable d’entendre son propre entourage, de l’aimer et de le comprendre. La charité naît du silence. Elle procède d’un cœur silencieux, capable d’écouter, d’entendre et d’accueillir.
  • Sans le silence, Dieu disparaît dans le bruit.
  • Dieu parle dans le silence ; le silence de Dieu est une invitation à garder le silence
  • Dieu est un ami discret qui vient partager joies, peines et larmes
  • Le silence de la crèche, le silence de Nazareth, le silence de la croix, le silence de la tombe scellée ne sont qu’un. Les silences de Jésus sont des silences de pauvreté, d’humilité, d’abnégation et d’abaissement.
  • L’homme qui possède Dieu dans son cœur et dans son corps est avide de silence
  • Il y a dans le silence une exigence pour chacun de nous
  • Frères et sœurs les grands fracas de ce monde ne nous invitent pas à fuir ce monde ; le silence n’est pas une fuite ; mais ces fracas ne doivent pas nous engloutir ; seule notre capacité à trouver le silence, à trouver Dieu au fond d’un cœur qui se rend présent à une présence plus grande sera la réponse aux cris de ce monde …
  • Les cris de ce monde, nous les entendons particulièrement en ces jours …
  • Je fais pour conclure une petite allusion aux gilets jaunes sans entrer dans aucun jugement, ce n’est pas le lieu …
  • Ce vêtement dit une demande de visibilité, il est utilisé pour cela, de visibilité c’est-à-dire de besoin d’être reconnu …
  • Il dit aussi qu’une personne est en danger …
  • Enfin porté par plusieurs il dit un besoin de ne plus être seul, d’être en communion …
  • Voilà le cri profond de l’homme, de tout homme : j’ai besoin d’être reconnu, sauvé et en communion …
  • Ce besoin d’être reconnu, sauvé et en communion, c’est ce que le Christ vient nous donner à Noël …
  • Bien sûr il faut des réponses humaines adaptées aux cris de l’homme ; et nous chrétiens devons discerner, entendre et répondre aux cris de souffrance
  • Mais ultimement et en profondeur seul le Christ peut répondre à ce cri, à cette soif de l’homme, d’être reconnu, sauvé et en communion … Et c’est ce que nous chrétiens devons révéler …
  • A Bethléem, en se rendant visible, Jésus vient nous voir, nous rend visibles, nous sauve et nous met par sa petitesse en communion. C’est cela le mystère de Noël.
  • C’est dans le silence de notre cœur, dans notre intériorité la plus profonde, que nous entendrons cette réponse …
  • Avec la Vierge Marie, l’Immaculée, chers frères et sœurs bon Avent sur les chemins du silence et de l’espérance qui conduisent à la justice et à la paix,
  • Amen

1 réaction


3 décembre 09:55, par Le Conte

Bonjour à tous,

Merci père pour cette belle homélie.

L’espérance et la confiance m’accompagnent déjà depuis quelques temps.

J’ai désormais un complément de réflexion qui m’accompagneratout au long de ce temps de l’avent.

J’ai ai également prié pour ces jeunes rencontrés à l’entrée de l’église hier soir. Ils m’ont fait part d’une remarque : les échanges qu’ils peuvent avoir avec les paroissiens ou autres.

J’ai proposé de prier pour eux. Certains avaient l’air touché que je leur accorde un peu d’attention et de temps.

C’était beau et fort !

Bon temps de l’avent à tous,

Françoise

- Répondre à ce message


 

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Eglise de France

KTO

Diocèse de Lyon

RCF

Agenda
décembre 2018 :

Rien pour ce mois

novembre 2018 | janvier 2019

Bonnenouvelle.fr

Saint(s) du jour

Lectures du jour

Bonnenouvelle.fr